délectation


délectation

délectation [ delɛktasjɔ̃ ] n. f.
• v. 1120; lat. delectatio
1Plaisir que l'on savoure. délice, jouissance, volupté. Déguster un plat raffiné avec délectation. « Une délectation infinie l'envahissait, plaisir tout mêlé d'amertume » (Flaubert). Délectation malsaine. Éprouver de la délectation à faire qqch.
2Relig. Plaisir qu'on prend à faire qqch. « La délectation victorieuse de la grâce » (F. Mauriac). ravissement.
♢ DÉLECTATION MOROSE : sentiment agréable qu'éprouve celui qui se complaît dans une tentation. ⇒ complaisance.
⊗ CONTR. Dégoût.

délectation nom féminin (latin delectatio, -onis) Littéraire. Plaisir que l'on savoure ; délice : Lire avec délectation.délectation (synonymes) nom féminin (latin delectatio, -onis) Littéraire. Plaisir que l'on savoure ; délice
Synonymes :
- délice
- volupté

délectation
n. f. Plaisir qu'on savoure. Manger, lire, paresser avec délectation.

⇒DÉLECTATION, subst. fém.
A.— Plaisir sensible ou d'ordre intellectuel que l'on savoure pleinement. Grande délectation; boire, manger avec délectation. Synon. bonheur, délice, ivresse, jouissance, ravissement, volupté; anton. dégoût. La délectation de son esprit et la joie de ses yeux (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 70). Délectations et transports de l'époux qui vient sans être attendu (BLOY, Journal, 1894, p. 119). Lire Homère dans le texte, ce qui était sa quotidienne délectation le soir (DRIEU LA ROCH., Rêv. bourg., 1939, p. 32). Les continuelles délectations que je trouvais dans ma vie (CAMUS, Chute, 1956, p. 1485) :
1. ... toutes les fois que vous faites naître en moi l'idée du beau, vous me procurez un sentiment particulier, une jouissance intérieure et exquise, une délectation de l'âme ineffable et certaine, toujours suivie d'un sentiment d'amour pour l'objet qui l'aura causée.
COUSIN, Cours d'hist. de la philos. mod., t. 2, 1847, p. 138.
[L'obj. est jugé bas ou méprisable] Elle [Béatrice] éprouvait une délectation perverse à sentir les êtres dépendre d'elle (DRUON, Roi de fer, 1955, p. 255).
[L'obj. n'est habituellement pas considéré comme une source de plaisir] Je méditerais, avec une délectation triste, le désaccord que sentent les modernes entre la vie et la pensée (BARRÈS, Voy. Sparte, 1906, p. 245). Plaisir humain, humaine délectation d'assister à des catastrophes (COLETTE, Ces plais., 1932, p. 43). Il éprouvait à se juger, à juger ceux de sa race, et surtout dans les petites choses, une amère délectation qui se muait en dépit pour peu qu'on vînt à l'approuver (DUHAMEL, Nuit St-Jean, 1935, p. 55). Elle savourait avec une délectation morbide l'ivresse de se sentir incomprise (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 661).
SYNT. a) Délectation exquise, infinie, profonde, rare, sans bornes, secrète, suave, subtile, vive, voluptueuse; fébrile, paisible; sadique; charnelle, contemplative, esthétique, mystique, sensuelle, visuelle. b) Délectation de l'esprit, du regard, des sens. c) S'abandonner à, éprouver, goûter, sentir une délectation.
B.— THÉOL. Attrait incitant la volonté à agir, plaisir qu'on ressent à faire quelque chose. Deux « délectations » nous tirent en sens contraire, celle du mal, et celle du bien (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 567). Cette étoffe serrée de nos vouloirs et de nos délectations s'élargit (...), s'amplifie à mesure que nous vivons (MAURIAC, Journal 1, 1934, p. 56).
Délectation morose. Complaisance avec laquelle on s'attarde à la représentation imaginaire d'une faute, qu'elle soit passée ou à venir :
2. ... où commence la faute quand la tentation sévit? La repousse-t-on assez vite? N'y cède-t-on pas toujours un peu? N'y a-t-il pas au moins un soupçon de délectation morose, alors même que l'on regimbe sous l'aiguillon?
HUYSMANS, L'Oblat, t. 1, 1903, p. 157.
P. ell. de l'adj. Ce désir de la culpabilité et cette délectation à se savoir porteur d'un péché secret (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 19).
P. ext. Cultivant le malheur, y trouvant une délectation morose (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 72). Méditer à longueur de temps sur de lointains malheurs auxquels on ne peut pas remédier, c'est de la délectation morose (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 546).
Délectation victorieuse. Attrait vers le bien éprouvé par la volonté fortifiée par la grâce. Ce n'est pas blasphémer que de rapprocher de la délectation victorieuse de la grâce ce ravissement que tous les mozartiens connaissent (MAURIAC, Journal 3, 1940, p. 230).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1re moitié XIIe s. delectatiun (Ps. d'Oxford, éd. Fr. Michel, XV, 11). Empr. au lat. class. delectatio « plaisir, amusement »; également en a. fr. delitacion (XIIIe s. ds T.-L.), dér. de delitier, v. délectable. Fréq. abs. littér. : 164. Bbg. BRUNET (L.). À propos d'un contresens sacré, ou d'un sacré contresens. Vie Lang. 1968, pp. 648-651.

délectation [delɛktɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1120; du lat. delectatio, du supin de delectare. → Délecter.
1 (Style soutenu). Plaisir (sensible ou intellectuel) que l'on savoure. Délice, jouissance, volupté. || Déguster un mets, une boisson avec délectation. || Éprouver de la délectation à souffrir (masochisme), à faire souffrir (sadisme). || Délectation malsaine, triste, morbide…
1 (…) une délectation infinie l'envahissait, plaisir tout mêlé d'amertume comme ces vins mal faits qui sentent la résine.
Flaubert, Mme Bovary, III, XI, p. 219.
2 (…) je ne me suis moqué de personne aussi cruellement que de moi-même, ni avec autant de délectation.
France, la Vie en fleur, XV, p. 190.
2 Théol. Plaisir qu'on prend à faire quelque chose. || Délectation de la grâce ( Ravissement). || Délectation de la nature. — ☑ Loc. Délectation morose : sentiment agréable qu'éprouve celui qui se complaît dans une tentation. Complaisance.
3 (…) l'empire de la raison et de la justice n'est non plus tyrannique que celui de la délectation.
Pascal, Pensées, V, 325.
4 La concupiscence dont l'humanité déchue est pétrie, ne peut être vaincue que par une délectation plus puissante (…) la délectation victorieuse de la grâce.
F. Mauriac, Souffrances et Bonheur du chrétien, p. 78.
5 Que Lamennais ait conseillé Sainte-Beuve pour la conduite de sa vie, qu'il l'ait encouragé à se débarrasser de cette délectation morose et de cette complaisance dans l'inquiétude amoureuse comme dans l'incertitude philosophique (…)
A. Billy, Sainte-Beuve…, 19, p. 137.
(Par contresens avec le sens 1). || Délectation morose, triste. || « Cultivant le malheur, y trouvant une délectation morose » (E. Triolet, in T. L. F.).
CONTR. Dégoût.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • delectation — Delectation. s. f. v. Plaisir. Grande delectation. faire quelque chose avec delectation. boire, manger avec delectation. prendre trop de delectation aux choses du monde. il y a de la delectation à estudier …   Dictionnaire de l'Académie française

  • délectation — DÉLECTATION. s. f. Plaisir qu on savoure, qu on goûte avec réflexion. Grande délectation. Faire quelque chose avec délectation. Boire, manger avec délectation. Prendre trop de délectation aux choses du monde …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • delectation — mid 14c., from O.Fr. delectation enjoyment (12c.), from L. delectationem (nom. delectatio), noun of action from pp. stem of delectare (see DELIGHT (Cf. delight)) …   Etymology dictionary

  • delectation — et plaisir ou deduit qu on prend à quelque chose, Delectamentum, Delectatio, Oblectatio, Oblectamentum. Donner delectation, Delectatione afficere, Afferre delectationem …   Thresor de la langue françoyse

  • delectation — [dē΄lek tā′shən, di lek΄tā′shən, del΄əktā′shən] n. [ME delectacioun < OFr delectation < L delectatio < delectare: see DELIGHT] delight; enjoyment; entertainment …   English World dictionary

  • Delectation — De lec*ta tion, n. [L. delectatio: cf. F. d[ e]lectation.] Great pleasure; delight. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Delectation — Delectation, lat., Ergötzung; delectabel, ergötzlich; delectiren, ergötzen …   Herders Conversations-Lexikon

  • delectation — index enjoyment (pleasure) Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • delectation — enjoyment, delight, *pleasure, joy, fruition Analogous words: amusement, diversion, entertainment (see under AMUSE): gratifying or gratification, regaling or regalement (see corresponding verbs at PLEASE) …   New Dictionary of Synonyms

  • delectation — ► NOUN formal, chiefly humorous ▪ pleasure and delight. ORIGIN Latin, from delectare to charm …   English terms dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.